Son malaise au genou vieux de 1 an et demi est parti en 45 minutes
19 octobre 2020
Anne-Marie a toujours été très active. C’est le genre de personne qui a souvent la bougeotte. Elle aime bouger.
 
Elle va au gym depuis plusieurs années. Pendant le premier confinement, elle ne pouvait plus faire son sport préféré. Alors elle a décidé de faire de la randonnée.
 
C’était une très bonne idée à la base. Ça lui permettait de faire sortir son trop plein d’énergie.
 
Mais un jour, badluck incroyable. Elle a fait une grosse chute. Tsé, le genre de chute qui arrive tellement rapidement qu’elle est impossible à raconter.
 
Malgré la douleur intense, elle retourne à pieds vers sa voiture avec son coeur de guerrière. Rendu à l’hopital, ça n’allait vraiment pas bien.
 
Elle avait une grosse fracture. Pas le choix, il faut aller en salle d’opération.
 
Tout se passe à merveille.
 
Mais au lever, la mobilité de son bras était vraiment pas beaucoup mobile. J’aimerais ca pouvoir faire une belle petite phrase pour rendre sa cute, mais ca serait mentir.
 
Elle avait une mobilité de m*rde. 
 
Tsé, au point de pas pouvoir fonctionner toute seule à la maison.
 
Mais c’est normal suite à une chirurgie. Avec son suivi médical, elle a pu améliorer sa mobilité pour au moins devenir fonctionnelle. C’était déjà un gros plus.
 
Mais le problème, c’est qu’Anne-Marie avait encore la bougeotte. Et on va se le dire, c’est pas super s’entrainer quand ta main monte pas plus haut que ton épaule. 
 
Elle a recommencé le gym tranquillement, avec les exercices qu’elle pouvait faire. Mais elle avait très très hâte de repartir la machine à 100%. À vrai dire, elle en parlait assez souvent. 
 
Mais là, comble de malheur, les gyms ont dû fermer. L’histoire, c’est qu’elle avait encore la bougeotte.
 
Déterminée, elle s’achète des DVD d’entrainements à la maison. Pour le bas du corps, tout va bien.
 
Le haut du corps était beaucoup plus problématique.
 
L’affaire, c’est qu’il faut faire beaucoup d’exercices avec le poids du corps quand on s’entraine à la maison. Tsé, c’est pas évident faire des push-ups et des planches quand ton bras lève pas haut.
 
Ça tombe bien, parce que les épaules sont une des mes spécialités.
 
En 3 rencontres de thérapie manuelle, elle peut maitenant lever son bras jusqu’à sa tête.😲😲😲
 
Elle est vraiment contente de pouvoir recommencer à s’entrainer à la maison avec beaucoup plus d’intensité.
 
Il nous reste encore un peu de travail à faire au niveau de son coude, mais on peut dire qu’une bonne partie du travail est faite. 
 
Des histoires comme ça, ça me fait encore plus aimer mon travail. Je travaille fort pour trouver les meilleures techniques de thérapies au monde, et de m’en servir pour aider mes clients le plus rapidement possible.
 
Si jamais tu aimerais toi aussi mieux bouger sans avoir mal, tu devrais venir m’écrire. Ça va me faire plaisir d’en discuter avec toi.✅

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *